ILLUSTRATION

Rencontre avec… Sarah Feruglio

 

     Par le biais de la Revue Etherval, j'ai eu la chance de voir ma nouvelle "Neuf femmes" illustrée par une jeune artiste talentueuse. Un projet me tenait à coeur et j'ai franchi le pas en proposant à Sarah d'illustrer le premier tome de ma saga. Je vous propose donc de faire sa connaissance.

 

 

Avant :
Illustration
réalisée
par mes soins :p
Après :
illustration
réalisée par
Sarah Feruglio

Peux-tu nous décrire ton métier d’illustratrice ?

   Le métier d'illustratrice ?!! C'est une histoire, un rêve éveillé, celui d'une enfant qui voulait en faire une réalité.

D'ailleurs, tout à commencé en primaire, lorsque j'ai découvert le fabuleux roman d'Henriette Bichonnier : "Emilie et le crayon magique". Une vraie révélation.

L'illustration c'est la magie de transformer des mots, des phrases et des textes en dessins, c'est aussi une farouche envie de créer, d'inventer et de véhiculer des émotions. 

   C'est une définition séduisante qui n'a pas manqué de me captiver et de m'attirer.

A force de persévérance et de travail, grâce au soutien de mes amis, de mes connaissances et de ma famille, j'ai tout doucement pu me faufiler dans les méandres du métier d'illustrateur. 

   Il faut avouer que la tentation de dessiner tous les jours, en musique ou non, d' avoir une grande liberté dans mes mouvements, mes horaires, mes projets, était bien trop grande pour que je ne sois pas emportée par cette avide passion. 

C'est vraiment formidable de se lever le matin avec une réelle envie de travailler. Le côté idyllique de ce métier pourrait presque faire oublier que ce n'est pas un métier facile. L'illustrateur est un indépendant et l'indépendance a également ses petits défauts. Il faut avoir différentes cordes à son arc, telles que "dessinateur", "chef d'entreprise", "comptable", "secrétaire", "prospecteur", et bien d'autres encore. Cela fait beaucoup de personnes réunies en une seule, ce qui n'est pas évident à gérer au quotidien. Il faut être rigoureux !

   Quoi qu'il en soit, si pendant un temps j'ai dû m'éloigner de tout cela, je me suis rendue compte, qu'à l'évidence, jamais je ne pourrai m'en détourner. L'illustration, c'est quelque chose qui vous colle à la peau.

 

 

Illustration pour "Neuf femmes" réalisée par Sarah Feruglio

La couverture pour le tome 1 de « La Nébuleuse d’Héra », était-ce ta première couverture de roman ?

   J'ai pu travailler sur différents projets 2D et 3D. J'apprécie de voir et découvrir de nouveaux horizons ainsi qu'étendre mes domaines de compétences. "La Nébuleuse d'Héra", en tant que première couverture réalisée, m'a apporté une expérience formidable et ma collaboration avec Lydie, qui est une écrivaine ouverte, passionnée et fort sympathique, s'est déroulée à la perfection. Je la remercie d'ailleurs pour sa confiance.

Explique-nous ta démarche, ta technique pour la réaliser ?

   La couverture de "La Nébuleuse d'Héra" est née d'une rencontre et d'échanges constructifs sur ce fameux projet. Afin d'affiner l'aspect de la couverture que Lydie souhaitait pour son roman, j'ai réalisé au préalable quelques crayonnés, que je lui ai proposés. Une fois les éléments définis, la mise en forme de l'illustration pouvait commencer. Une vraie partie de plaisir, exacerbée par la technique du digital painting (peinture numérique), que j'affectionne tout particulièrement et qui offre une souplesse et des possibilités infinies.

 

 

Résultat final

Quels sont tes projets ? Tes envies ?

   Continuer à dessiner et illustrer. ;) 

  Pour l'instant je me concentre essentiellement sur mon auto-entreprise, sur son évolution et sa réussite. J'ai quelques projets sous le coude qui, je n'en doute pas, apporteront de "l'eau à son moulin". 

 

Retrouvez le portfolio de Sarah Feruglio sur son blog :

https://waha-sf.wixsite.com/portfolio

et n'hésitez pas à la contacter.

  

 

 

  • Facebook - White Circle
  • White LinkedIn Icon
  • White Instagram Icon

ME SUIVRE

Copyright © 2016 Design by Alkimi design